La FeBISP rejoint la manifestation du 7 octobre 2015

Posté le 9 octobre 2015 dans partenariats

photo FeBISP - manifestation 07/10/2015Cette manifestation dénonçait les mesures d'austérité mises en place par le Gouvernement fédéral. Une partie d'entre elles accentue la pression déjà grande sur les travailleurs sans emploi. Ces mesures fragilisent une situation déjà difficile pour la plupart. En final elles risquent de compliquer le parcours du public en insertion socioprofessionnelle.

C'est pourquoi, la FeBISP avertit.
Arrêtez la pression sur les travailleurs sans emploi. Il y a un risque que certains s'excluent du système.

Les travailleurs sans emploi, cibles directes de mesures stigmatisantes et contreproductives

Les travailleurs des structures d'Insertion Socioprofessionnelle et d'Economie Sociale d'Insertion travaillent au quotidien avec les travailleurs sans emploi infraqualifiés. Leur constat : les travailleurs sans emploi sont pour la plupart motivés, ils cherchent et se démènent pour décrocher un emploi et satisfaire aux exigences toujours plus strictes de l'administration. Seulement, ils sont de plus en plus nombreux à être sanctionnés ou exclus. Cela peut entraîner du découragement voire des abandons de formation.

Trouver sa voie professionnelle nécessite du temps et de la sérénité

Si l'objectif de ces mesures est de permettre à tout le monde de trouver un travail de qualité dans lequel chacun pourra s'épanouir, il faut permettre à ceux qui en ont besoin de définir leur projet professionnel, faire le bilan de leurs acquis, déterminer les compétences à acquérir et choisir la formation adéquate pour arriver à leur(s) objectif(s). Tout cela demande du temps et de la sérénité. Deux éléments mis à mal par les politiques d'activation et d'austérité toujours plus importantes.

Il est temps d'investir dans l'accompagnement et la création d'emplois

La FeBISP demande au Gouvernement fédéral :

  • d'arrêter d'accentuer la pression sur les travailleurs sans emploi en difficulté ;
  • de créer des emplois accessibles aux personnes peu qualifiées en investissant dans l'Economie Sociale d'Insertion ;
  • de ne pas déplacer sur les individus ce qui relève d'une responsabilité collective ;
  • de rétablir la confiance envers les citoyens les plus fragiles et les plus démunis ;
  • de préserver et de renforcer les mécanismes de solidarité entre tous.

cPhoto FeBISP

Communiqué de presse de la FeBISP, la Fédération Bruxelloise des organismes d'Insertion Socioprofessionnelle et d'Économie Sociale d'Insertion.
Pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Merci de recopier le texte ci-contre pour valider :

* obligatoire